S’embrasser sous le gui pour la bonne année

S’il est une tradition séculaire pour souhaiter les vœux, c’est bien celle de s’embrasser sous le gui. A première vue cela peut sembler étrange quand on pense que le gui est un parasite ! Pourquoi diable cette plante aussi mystérieuse est-elle devenue ce symbole sacré chez les Celtes ? Populaire également dans de nombreuses cultures du sud au nord de l’Europe, accrocher une branche de gui est un porte bonheur.

Une véritable fleur

Le gui est une plante à la fois joyeuse et mystérieuse. C’est un parasite qui pousse uniquement sur les arbres, plutôt sur les branches en hauteur pour former de petits buissons. En Europe le gui est très commun et se trouve sur tous les types d’arbre. Il fleurit au début du printemps avec de petites fleurs jaunes odorantes. Après la floraison, les petites baies blanches se développent. C’est sous cette forme que nous l’utilisons au moment des fêtes de fin d’année. Le gui est réputé pour être toxique. Même si ce degré de toxicité n’affecte pas les humains, il n’est toutefois pas conseillé de le consommer.

s'embrasser sous le gui

Le gui, une plante sacrée

Dans la culture celte, le gui est considérée comme une plante miraculeuse et sacrée par les druides. En effet, ces derniers l’utilisaient comme remède contre de multiples maladies dont l’épilepsie. Le gui était en outre utilisé pour faire baisser la tension artérielle. La récolte du gui devait également s’opérer selon des rituels très précis sous peine de briser ses pouvoirs. Selon l’ancienne tradition celtique, on pensait que le gui avait des pouvoirs sacrés. L’accrocher à la porte était une manière de protéger la maison des mauvais esprits et de la malchance.

S’embrasser sous le gui

La religion chrétienne a interdit l’usage du gui considérant ces pratiques comme païennes. Malgré cette prohibition le gui est resté très ancré dans les traditions notamment au Moyen-Age. En effet, les gens voyaient dans le gui un symbole de fertilité et l’accrocher à la porte était un signe de bon présage. Chaque culture a sa propre légende autour du baiser sous le gui et ses vertus ! C’est au 18ème siècle que le gui fut véritablement et officiellement reconnu comme une tradition de Noël en Europe. S’embrasser sous le gui est un gage de bonheur, d’amour et de chance. Ce baiser n’est pas réservé qu’aux seuls amoureux mais à toutes les personnes chères. En France la tradition était réservée au gui-l’an -neuf mais désormais elle est appliquée pendant et après les fêtes pour souhaiter les voeux.

Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2017, pleine de bonheur, de santé et de succès ! Si vous voulez vous-aussi souhaiter vos vœux avec des fleurs, vous avez tout le mois de janvier comme le veut la tradition.

Rédigé par
More from Cathy

Bonne fête maman, nous livrons votre bouquet de fleurs en personne

Faites livrer un vrai cadeau pour la fête des mères ! Nous...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *