Comment expliquer la fièvre du printemps ?

Le printemps a fait son grand retour ! Les jours rallongent et deviennent de plus en plus lumineux. Chants des oiseaux, bourgeons sur les arbres, fleurs qui sortent de terre, tout est là pour rappeler le retour de la vie. Mais cela touche t’il uniquement la nature ? Etes-vous certain de ne jamais avoir ressenti cette impression étrange et excitante à la fois d’avoir comme des papillons dans le ventre ? Ce trouble porte un nom, la fièvre du printemps !

Les hormones s’emballent

la nature renait avec la fièvre du printempsIl semble que plus on a souffert du trouble affectif saisonnier durant l’automne, et plus l’effet de la fièvre printanière est fort. L’augmentation de la luminosité, la hausse des températures, le retour du vert ont un effet positif voire euphorisant sur notre humeur. Une des raisons est la production pendant la nuit d’une hormone, la mélatonine. Plus d’ensoleillement provoque une hausse du niveau de mélatonine. Ainsi on se sent généralement plus énergique, plus enclin à bouger. Sans parler de la libido ! Dans le même temps, les hormones du bonheur comme la sérotonine, dopamine et noradrénaline vont aussi augmenter et contribuer à « doper » notre envie d’action. Les hommes ressentent aussi ce rythme saisonnier dans la production de testostérone. Cette hormone est présente en plus grande quantité au printemps et en été améliorant leur bien-être. Ce changement hormonal lié au rythme des saisons est un signe distinctif par rapport aux femmes.

La fièvre du printemps n’est-elle due qu’aux hormones ?

printemps fleurs et couleursBien que les changements hormonaux contribuent effectivement à redonner du tonus, le réveil de la nature après cette hibernation hivernale fait du bien. Nouvelles couleurs, nouvelles odeurs, un doux soleil qui réchauffe les corps et les coeurs, il n’en faut pas plus pour redonner le moral.

Si durant l’hiver vous avez pris l’habitude de sortir en faisant des ballades régulières ou en « prenant le soleil », vous ne devriez pas ressentir ce changement de manière aussi importante au printemps. D’ailleurs les gens situés près de l’équateur, où la différence de longueur entre le jour et la nuit entre l’été et l’hiver est faible, n’ont quasiment aucun changement d’humeur ou de troubles liés au changement de saison.

Peut-on renforcer cette fièvre printanière ?

L’activité sportive peut renforcer et activer ce sentiment printanier et ce besoin de renouveau. Une marche dans le parc peut déjà faire une grande différence. Une petite séance de jardinage ou un bouquet de fleurs aussi ! En général l’influence de la lumière, particulièrement la lumière naturelle, a un effet favorable sur notre santé mentale et notre bien-être. La luminosité aide à produire de la vitamine D et éliminer les effets du blues de l’hiver. Vous l’aurez compris, une fois encore la nature nous donne les clés, à nous d’en faire bon usage ! Attraper la fièvre du printemps n’est donc pas si désagréable que cela. Nous espérons que ce printemps fera renaître de beaux sentiments en vous et que vous pourrez profiter de la vie au maximum.

Rédigé par
More from Cathy

Vive la Sainte Fleur

Samedi 5 octobre, nous fêtons la Sainte Fleur. Une attention particulière pour...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *